Now Reading:

WandaVision Épisode 3 : Bienvenue dans les années 70 !

Nous avions quitté notre couple de super-héros au passage de la couleur, après un élément mystérieux menant à de nombreuses interrogations. Cette semaine, Disney nous propose un seul nouvel épisode au lieu de deux la semaine dernière. Malgré cela, beaucoup de choses sont à retenir, tour d’horizon et analyse de ce troisième épisode. 

Une avancée dans le temps

Comme annoncé dans le titre, cet épisode nous plonge dans l’univers des années 70, avec le passage à la couleur. Dès le générique, nous pouvons apercevoir un clin d’œil à des sitcoms de l’époque, notamment The Brady Bunch

Les couleurs pâles, les vêtements et les coupes de cheveux, tout est fait pour nous plonger dans l’atmosphère des 70’s. Notons que la chevelure blonde va plutôt bien à Vision. Quant à Wanda, les petites couettes ne sont pas sans rappeler Fifi Brindacier, diffusée pour la première fois en 1969.

WandaVision Épisode 3 : Bienvenue dans les années 70 !
Un couple dans l’air du temps ⓒ Marvel Studios

Ce qui semble marquer la série, c’est cette notion du temps irréaliste, nous avançons très vite dans le temps, en atteste la vitesse à laquelle Wanda donne naissance à ses jumeaux. 

Nous pouvons remarquer aussi à travers le comportement du médecin une forme de paternalisme de l’époque, expliquant à Wanda à l’aide de fruits les différentes étapes de la grossesse et de la formation du fœtus.

Dans notre analyse des deux premiers épisodes, nous évoquons la possibilité d’un monde totalement créé ou manipulé par Wanda, dans l’espoir de faire revivre Vision, mort à la fin d’Avengers Infinity War. Cet épisode semble confirmer nos théories, avec plusieurs éléments perturbants dans la paisible ville de Westview. 

Des théories confirmées ? 

Tout d’abord, nous remarquons que les moments de malaise de Vision face à la situation se multiplient. Wanda cherche simplement à s’intégrer dans leur nouvelle vie quand Vision semble beaucoup plus perturbé par les étrangetés dont il est témoin. Nous pouvons voir cela lorsqu’il surprend le voisin en train de tailler le mur, ou alors les références aux anciens épisodes avec les étrangetés du dîner par exemple.

Mais au moment où il confesse à Wanda que quelque chose lui semble anormal, Wanda agit encore une fois très bizarrement. Quand dans le deuxième épisode elle retourne en arrière à l’aide d’un “non”, ici on remarque une rupture et un retour en arrière pour modifier la situation. Notons quand même que lorsque Vision fait part de ses impressions, il se met à regarder la caméra très brièvement. 

WandaVision Épisode 3 : Bienvenue dans les années 70 !
Vision se rend compte de quelque chose, et brise le 4ème mur. ⓒ Marvel Studios

Dans ce cas précis, nous sommes en présence d’une manipulation de Vision, ce dont Wanda est capable puisqu’on a pu être témoins de ces capacités dans Avengers : l’ère d’Ultron avec la manipulation mentale de Tony Stark.

WandaVision Épisode 3 : Bienvenue dans les années 70 !
Wanda manipulant Tony Stark ⓒ Marvel Studios

Aussi, plusieurs faits nous confirment que tout ce petit monde idyllique est le fruit du contrôle de Wanda, notamment lorsqu’elle perd les eaux, la pluie semble tomber dans leur maison. De même, la réflexion de Vision demandant si les voisins ont “lost power” (dans la version originale) pose des questions. Nous pouvons supposer que c’est une phrase à double sens. En effet le “power” peut référer au courant électrique dans les maisons, mais peut aussi induire la perte de puissance des pouvoirs de Vision, bridés par Wanda. Cette limitation des pouvoirs peut expliquer la mémoire défaillante de Vision dans les deux premiers épisodes.

Une propagande déguisée

Dans les trois premiers épisodes, plusieurs publicités apparaissent en milieu d’épisode, qui peuvent sembler anecdotiques, pour juste se plonger encore plus dans l’atmosphère, mais il n’en est rien. 

Dans le premier épisode, la publicité pour le toaster des industries Stark présente le slogan “oubliez le passé, ceci est votre futur!”. Pour ce qui est de la montre Strucker, il ne faut pas se soucier du temps qui passe, et pour la troisième, c’est encore plus poussé. Il s’agit d’un savon, qui permet de ne plus se soucier des petits tracas du quotidien, de laisser faire les choses en se relaxant. Remarquons au passage le slogan “trouvez la déesse qui est en vous”, ainsi que la référence au MCU avec sa marque, Hydra et la forme ainsi que la couleur de ce savon, rappelant étrangement le tesseract. Ces références à l’univers Marvel se retrouvent dans chaque publicité, sûrement le fruit de la mémoire de Wanda.

Le choix du savon comme produit n’est sûrement pas anodin non plus, puisque dans un épisode des agents du Shield, le savon fait référence au lavage de cerveau.

Tout ces messages ne sont là que pour persuader les habitants de Westview et Vision qu’il ne faut pas se poser de questions, ni s’inquiéter de ce qu’il se passe. Un bel exemple de manipulation mentale opérée par Wanda.

La fin de l’épisode est beaucoup plus intéressante que la scène de la cigogne, même si celle-ci amène à des théories que nous développerons dans un prochain article. 

Géraldine, au revoir. 

Lorsque Wanda évoque le fait qu’elle aussi soit issue de jumeaux, Géraldine va amener un élément du monde réel à Wanda. Cela démontre sa différence par rapport aux autres habitants, qui jusque-là n’avaient pas montré ce genre de choses. L’évocation du défunt frère de Wanda, Pietro et des causes de sa mort troublent l’apparente cohérence du monde de Wanda, et son comportement va radicalement changer. 

En effet Wanda semble très irritée par ce fait, et devient très menaçante. Pendant ce temps-là, Agnès et Herb, qui coupait son muret on le rappelle, discutent lorsque Vision est sur le point de rentrer chez lui. Tout semble indiquer que des doutes sont jetés sur l’identité du couple, mais nous apprenons que c’est Géraldine qui est au centre des ragots. Ils révèlent en effet que Géraldine semble être une intruse : pas de mari, pas d’enfants et surtout pas de maison. 

WandaVision Épisode 3 : Bienvenue dans les années 70 !
Wanda devient beaucoup moins amicale ⓒ Marvel Studios

Au moment de rentrer chez eux, Wanda ment à Vision en annonçant que Géraldine a dû partir précipitamment. Encore une manipulation de Wanda, puisqu’on voit Géraldine se faire éjecter de ce qui paraît être une bulle d’énergie entourant la ville de Westview. Elle retrouve donc le monde réel, directement entourée par de nombreux militaires. Avec ces éléments confirmant la présence d’une “prison”, nous comprenons mieux le fait que Herb le voisin se mette à tailler dans son muret, une image pour dire qu’il essaye de sortir de cette prison, de cette cage dans laquelle ils sont enfermés. 

WandaVision Épisode 3 : Bienvenue dans les années 70 !
Géraldine éjectée de la bulle artificielle créée par Wanda, ⓒ Marvel Studios

Une réplique du médecin vient aussi dans ce sens, lorsqu’il annonce de façon très bizarre que “les petites villes comme ça, il est si difficile d’en échapper”, laissant Vision encore une fois perplexe.

Conclusion

En conclusion, cet épisode développe encore plus l’intrigue, en nous révélant de plus en plus la nature de Wanda. L’écriture de la série nous amène à nous questionner, et à vouloir en savoir plus sur ce dont il est réellement question dans cette ville de Westview. Vers la fin de l’épisode, nous remarquons que le format 4:3 utilisé se transforme en 16:9 lors de l’éjection de Géraldine dans le monde réel, ce qui annonce sûrement encore une avancée dans le temps pour les prochains épisodes. Nous attendrons donc la semaine prochaine pour en savoir plus, et analyser le quatrième épisode de WandaVision !

WandaVision, saison 1 (terminée) disponible sur Disney +

Sur le même thème :

Share This Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

onze + dix-sept =

Tapez votre recherche