Now Reading:

“Sur la piste de l’Éventreur du Yorkshire”: Un documentaire entre horreur et dénonciation

Lorsqu’on évoque le nom de l’ ”Éventreur”, un prénom nous vient directement à l’esprit, Jack. Mais ce documentaire ne traite pas de celui qui sévissait dans le quartier de Whitechapel à Londres en 1888, mais de son homonyme du 20ème siècle. Au-delà de la découverte du tueur en série du Yorkshire, cette mini-série sortie par Netflix le 16 décembre 2020 nous offre une critique plus profonde de la société de l’époque. Décryptage.

1- Une affaire méconnue. 

Comme précisé auparavant, cette mini-série se centre sur l’histoire de l’Éventreur du West-Yorkshire. Cette région du nord de l’Angleterre, a été le théâtre d’une série d’homicides d’une rare violence dans l’histoire britannique entre 1974 et 1980. 13 victimes identifiées et plusieurs autres victimes survivantes, tel a été le bilan de “The Ripper”.

"Sur la piste de l’Éventreur du Yorkshire": Un documentaire entre horreur et dénonciation
(Portraits de 6 des victimes du tueur en série)

Cette mini-série de 4 épisodes permet de mettre en lumière une affaire placée bien souvent dans l’ombre de son homonyme du 19ème siècle, alors que son impact sur la population et sur la société en général est bien plus important dans notre histoire contemporaine. Mais nous y reviendrons plus tard.

Ce qui fait la force de ce programme, au-delà de mettre en lumière une affaire méconnue du public, c’est la légitimité des personnes intervenantes. En effet, nous n’assistons pas à une œuvre de fiction, mais bien à un documentaire rempli de témoignages. Les personnes interrogées sont directement liées à l’affaire, que ce soit des membres des familles des victimes, des anciens agents de police ou des experts, ce documentaire nous offre une bonne dose de vérité et d’authenticité. Grâce à cela nous pouvons nous plonger dans cette histoire, en laissant de côté un possible scepticisme pour avoir une leçon d’histoire.

"Sur la piste de l’Éventreur du Yorkshire": Un documentaire entre horreur et dénonciation
(Ici une image d’archives de recherches d’indices par les policiers)

De nombreuses images d’archives viennent illustrer ces témoignages, ne laissant aucune place aux possibles scènes de reconstitution qui peuvent être présentes dans des documentaires de ce type. Les différents acteurs de cette affaire permettent aussi d’avoir différents éclairages sur cette période pour avoir une vision globale de ces évènements.

"Sur la piste de l’Éventreur du Yorkshire": Un documentaire entre horreur et dénonciation
(Des images d’archives très immersives pour mieux comprendre)

2- Une critique bien plus profonde.

Alors que les deux premiers épisodes se centrent sur les homicides et l’enquête policière de l’époque, les deux derniers nous offrent une analyse plus complexe de la société de l’époque. Attention, de possibles spoilers peuvent se glisser dans les lignes qui suivent.

Une police pas épargnée

Tout au long de la série, nous constatons que la police décrète que le tueur ne cible que des prostituées, en se basant sur des suppositions par rapport aux endroits que fréquentaient les victimes. Certaines victimes d’agressions par ce même Éventreur sans succomber témoignent même d’un mépris des policiers au moment de raconter son agression. Ceux-ci se basant uniquement sur le concept de “Tueur de prostituées” pour prendre au sérieux les témoignages. Si ces témoignages avaient été recueillis par la police et véritablement considérés, le tueur aurait sûrement été attrapé plus tôt.

Aussi, dans le déroulé des dysfonctionnement du système policier qui jalonne cette enquête, nous apprenons que le tueur n’a pas été interrogé 1 fois, ni 2, ni 3… mais NEUF fois ! Un des policiers qui avait eu les premiers soupçons raconte même qu’après un interrogatoire, son supérieur a totalement mis à la poubelle les intuitions de l’agent de police. Le détail (qui n’en était pas un) qui mettait le plus la puce à l’oreille était la ressemblance plus que frappante de Peter Sutcliffe (le vrai nom du tueur) avec le portrait robot réalisé grâce au témoignage d’une des survivantes. Malheureusement le supérieur n’a pas jugé utile de suivre cette intuition, d’autres victimes supplémentaires auraient pourtant sûrement pu être évitées.

Nous avons donc à l’intérieur de ce documentaire une vraie critique de la police de l’époque et de ses dirigeants. Notons enfin que ces dirigeants ont tous connu certains changements de position au sein de la police. Des départs à la retraite, des rétrogradations, les failles de l’enquête menée n’ont pas été pardonnées.

"Sur la piste de l’Éventreur du Yorkshire": Un documentaire entre horreur et dénonciation
(Les chefs de la police de l’époque, George Oldfield, Ronald Gregory and Jim Hobson tout sourires après l’arrestation de Peter Sutcliffe, avant la chute. © Steve Riding)

Les débuts du féminisme en Angleterre

De plus, ce que cette mini-série nous fait découvrir, ce sont les débuts du féminisme en Angleterre. Un mouvement né du ras-le-bol des femmes de l’époque face aux restrictions auxquelles elles devaient faire face. Ne plus sortir seule, ne plus boire toute seule au bar… Toutes ces règles mises en place pour protéger les femmes au départ ont été considérées par les femmes comme une infantilisation. Selon elles, les policiers devaient protéger les femmes qui sortaient en arrêtant ce tueur. Les femmes devaient pouvoir vivre leur vie tout en se sentant protégées. Mais ce n’était pas le cas. 

Pourtant, la police avait à disposition énormément d’indices pouvant mener à l’identification du tueur. Des lettres manuscrites, des cassettes audio avec sa voix, autant de preuves envoyées par Sutcliffe, semblant jouer avec la police. Autant d’indices qui n’ont pas aidé les policiers, demandant donc de l’aide à la population, comme en attestent les affiches que l’on pouvait retrouver dans les rues :

"Sur la piste de l’Éventreur du Yorkshire": Un documentaire entre horreur et dénonciation
(La police demande de l’aide à partir de l’écriture manuscrite du tueur)

Face à ce piétinement, des manifestations ont eu lieu dans les rues, et surtout une prise de conscience était née. L’émancipation des femmes prit de l’ampleur contre une société beaucoup trop masculine de l’époque. Une femme qui aime passer du temps dans des bars ne doit pas être considérée comme une prostituée. Ces manières de penser ont probablement coûté la vie à plusieurs jeunes filles, il était temps de s’en débarrasser. Si on peut tirer une seule chose de positive dans cette affaire tragique, c’est bien cette émancipation des femmes et cette prise de conscience.

"Sur la piste de l’Éventreur du Yorkshire": Un documentaire entre horreur et dénonciation
(Les femmes descendent dans les rues pour leur reconnaissance)

Conclusion :

Cette mini-série nous permet d’en savoir plus sur cette affaire qui a remué l’Angleterre au plus profond de ses convictions, tout en apportant un regard critique sur une police incompétente et en mettant en lumière le rôle des femmes dans la société. Les images d’archives et les témoignages authentiques nous permettent de nous plonger intégralement dans l’intrigue, captivés par ce que les différents acteurs de cette affaire ont à nous offrir. Nous pouvons enfin noter l’apport subtil des musiques et plus généralement de l’ambiance sonore, très réussie.

Une mini-série documentaire très instructive et immersive, qui met en lumière différents faits de société encore d’actualité aujourd’hui. 4 épisodes très plaisants à regarder, n’hésitez plus et foncez découvrir l’histoire de l’Éventreur du Yorkshire !

(Ci-dessus la bande-annonce de la série © Netflix)
Sur la piste de l’Éventreur du Yorkshire, une saison (terminée), disponible sur Netflix
Une série documentaire d'excellente qualité !
  • Ambiance
  • Personnages
  • Interêt porté à la série
  • Musiques
Une série documentaire d'excellente qualité !

Cette mini-série a vraiment tout pour plaire : une affaire méconnue du public mais pas pour autant inintéressante ou anecdotique, des images d'archives pour une immersion toujours plus profonde dans l'atmosphère qui régnait à l'époque, et enfin des témoignages pertinents et authentiques qui viennent ajouter de la consistance au produit. Si vous n'êtes pas familiers avec cette affaire ou même l'Angleterre de l'époque, foncez, vous ne serez pas déçus !

9

Total Rating

Share This Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

cinq × quatre =

Tapez votre recherche