Now Reading:

Rendez-vous en série inconnue #8 : The Fosters, et le système de famille d’accueil aux USA

Bienvenue dans ce nouveau Rendez-vous en série inconnue. Aujourd’hui, nous allons parler de la série The Fosters, qui est très méconnue en France, n’étant pas disponible sur les plateformes de streaming françaises.

La série américaine, diffusée entre 2013 et 2018, est composée de 5 saisons d’une vingtaine d’épisodes chacune. Une série spin-off, Good Trouble, tournée autour de deux des personnages principaux (Mariana et Callie), a vu le jour en 2019 et est toujours en cours de production.

Rendez-vous en série inconnue #8 : The Fosters, et le système de famille d'accueil aux USA
(The Fosters, © Freeform)

De quoi ça parle ?

The Fosters est une série américaine qui traite du système des familles d’accueil aux Etats-Unis, un véritable problème dans le pays. En effet, les enfants qui font partie de ce système se retrouvent souvent dans des situations injustes, avec des familles toxiques, et sont souvent considérés comme coupables du moindre mal.

On y découvre une famille composée de Lena et Stef Adams Foster, un couple de femmes qui ont trois enfants, Brandon, fils naturel de Stef, Mariana et Jesus, des enfants issus du système du “Foster care” qu’elles ont adoptés. On fait tout de suite la rencontre de Callie, une jeune fille tourmentée qui cherche une famille d’accueil qui voudra bien les adopter, elle et son petit frère, Jude.

Des personnages attachants

Il n’y a pas vraiment de personnage principal dans cette série, mais bien 7 personnages principaux, ceux qui composent la famille Adams Foster. Petite présentation…

Rendez-vous en série inconnue #8 : The Fosters, et le système de famille d'accueil aux USA
(Jesus (en haut à gauche), Brandon, Stef, Jude, Mariana, Lena et Callie (en bas à droite) ; The Fosters ; © Freeform)

Tout d’abord, Callie et Jude ont perdu leur mère quand ils étaient enfants, et se sont retrouvés dans le système des familles d’accueil après l’emprisonnement de leur père. Ils ont quasiment toujours réussi à rester au sein de la même famille, ce qui n’est pas anodin aux Etats-Unis.

Callie est une jeune fille troublée qui veut tout faire pour trouver la famille idéale pour son frère. Elle le fait toujours passer en premier dans ses choix et est très impliquée dans son bonheur. C’est une adolescente au grand cœur, qui se donne toujours pour mission d’aider les autres et d’essayer de rendre le monde meilleur. On la découvre dès le premier épisode, en détention juvénile, avant d’intégrer directement la famille Adams-Foster.

Quant à Jude, il ne rejoint pas tout de suite la famille vedette de cette série, étant encore au sein d’une autre famille d’accueil. Callie va tout faire pour le faire sortir de là et le faire venir avec elle dans sa nouvelle famille. Jude est un petit garçon très spécial, qui parle peu, mais avec un grand cœur. Son évolution au cours de la série est assez impressionnante, on le voit prendre confiance en lui, se questionner et s’accepter tel qu’il est.

Ensuite, on a les deux mamans, Lena et Stef, qui sont ensemble depuis une dizaine d’années. Lena a toujours su qu’elle aimait les femmes et a très confiance en elle. Elle sait ce qu’elle vaut, ce dont elle est capable, et elle le fait savoir. Pourtant, lorsqu’elle partage ses sentiments, elle le fait toujours à cœur ouvert. C’est la maman à laquelle on peut se confier, à qui on peut faire confiance.

Stef, au contraire, a refoulé son homosexualité pendant des décennies et se retrouve un jour à tomber amoureuse de Lena, alors même qu’elle est mariée avec un homme, Mike, le père biologique de Brandon. Elle va donc quitter Mike pour se mettre avec Lena et elles décident ensemble de s’inscrire dans le système de Foster Care, pour pouvoir s’occuper d’enfants dans le besoin. C’est comme ça qu’elles rencontrent les jumeaux Jesus et Mariana, qu’elles vont adopter après plusieurs mois de vie commune.

Jesus est un adolescent de 15 ans très protecteur de ses proches, qui aime faire la fête avec ses copains et sortir avec des filles. Il est hyperactif et prend des cachets pour se calmer, jusqu’à ce qu’il découvre la lutte, qui va lui permettre de se canaliser sans utiliser de médicaments.

Mariana, sa sœur jumelle, n’a aucune confiance en elle et ne se sent pas à l’aise avec ses origines latinos. Elle veut tout faire pour ressembler à la femme blanche américaine classique, sans se rendre compte qu’elle renie ses origines. Elle veut rentrer dans le moule et paraît donc superficielle au premier abord. Pourtant, quand on apprend à la connaître, on découvre qu’elle est généreuse, drôle et, surtout, très intelligente. C’est le petit génie de la famille, qui cache bien son jeu. Au fur et à mesure des saisons, elle change et devient une jeune femme confiante, féministe et qui sait ce qu’elle vaut.

Enfin, Brandon est un jeune homme assez sûr de lui, mais égoïste et facilement agaçant. Il fait souvent des caprices et veut toujours être le centre de l’attention. Sa relation avec Callie est plutôt toxique, mais il ne semble pas s’y intéresser. C’est seulement au fil du temps qu’on l’apprécie, car on se rend compte que derrière cette façade de garçon égocentrique, c’est quelqu’un de bien qui veut rendre ses proches heureux.

Bien sûr, il y a d’autres personnages importants dont on ne parlera pas ici, n’étant pas les protagonistes. Chacun de ces personnages est attachant à sa manière et sait vous toucher au plus profond de vous.

Une série trop méconnue

Malheureusement, The Fosters est trop méconnue en France, alors même qu’elle traite de sujets très importants. Certes, la série se déroule aux Etats-Unis, mais le système de famille d’accueil en France est lui tout autant défectueux. Les familles sont souvent toxiques et ne gardent pas bien longtemps les enfants qu’elles accueillent.

Avec cette série, on comprend que les familles d’accueil se servent souvent des enfants accueillis pour les maltraiter, les humilier, les trafiquer, etc. Et pourtant, ce sont ces mêmes enfants qui sont punis par la justice, alors même que ce sont eux, les vraies victimes du système.

Tout au long de la série, on voit des protagonistes se battre pour changer ce système de Foster Care et faire en sorte de l’améliorer pour les générations futures. On se rend compte que le système est corrompu à la racine et qu’il faudrait tout refaire pour avoir une chance de faire mieux.

La série a été un gros coup de cœur pour moi, car je suis très touchée par les enfants qui ont grandi sans leurs parents et qui se retrouvent à devoir attendre de se faire adopter, ou bien d’être accueillis dans une famille décente. Elle mérite à mes yeux beaucoup plus de reconnaissance, car le sujet est très important et très bien traité, avec des acteurs excellents dans leurs rôles, qui savent vous transmettre des émotions.

Pour conclure…

Si vous avez aimé cet article, ou si le sujet du Foster Care System aux Etats-Unis vous intéresse, je vous conseille fortement d’aller regarder cette série !

(The Fosters saison 1, Trailer VO, © Freeform)
Rendez-vous en série inconnue #8 : The Fosters et le système de famille d'accueil aux USA
  • Ambiance
  • Scénario
  • Personnages
  • Musique
Rendez-vous en série inconnue #8 : The Fosters et le système de famille d'accueil aux USA

Bienvenue dans ce nouvel opus de Rendez-vous en Série Inconnue. On vous présente The Fosters, une série américaine composée de 5 saisons qui traite du système du Foster Care aux Etats-Unis.

9

Total Rating

Share This Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

19 − huit =

Tapez votre recherche