Now Reading:

Rendez-vous en série inconnue #4 : Single Parents, la sitcom feel-good sur la monoparentalité

Nous sommes de retour avec notre rubrique hebdomadaire, Rendez-vous en série inconnue. Après l’article de la semaine dernière sur Kalifat, on change ici complètement de registre. J’ai décidé de vous parler de Single Parents.

J’ai découvert Single Parents car j’apprécie beaucoup l’actrice Leighton Meester suite à son rôle dans Gossip Girl. Je suivais donc son actualité quand j’ai découvert qu’elle allait jouer dans une nouvelle série : Single Parents. La série est notamment produite par Elisabeth Meriwether qui n’est autre que la créatrice de New Girl. Leighton Meester endosse ici un rôle aux antipodes de Blair dans Gossip Girl, ce qui lui permet de s’illustrer dans un nouveau registre : la comédie.

Rendez-vous en série inconnue #4 : Single Parents, la sitcom feel-good sur la monoparentalité
Leighton Meester dans le rôle d’Angie D’Amato (© ABC/Mitch Haaseth)

J’ai été séduite dès le pilote de la série diffusé sur ABC le 26 septembre 2018. Malheureusement, la série a été annulée à l’issue de la deuxième saison en mai 2020.
Retour sur une série feel-good qui est franchement passée inaperçue en France.

Single Parents, de quoi ça parle ?

Lors du pilote, nous faisons la rencontre d’Angie (Leighton Meester) mère de Graham (Tyler Wladis), Douglas (Brad Garrett) père des jumelles Emma et Amy (Mia et Ella Allan), Poppy (Kimrie Lewis) mère de Rory (Devin Trey Campbell), Will (Taran Killam) père de Sophie (Marlow Barkley) et de Miggy (Jake Choi) tout juste papa d’un bébé nommé Jack.

Rendez-vous en série inconnue #4 : Single Parents, la sitcom feel-good sur la monoparentalité
Casting au complet de Single Parents – (© ABC)

Le point commun de tous les adultes ? Ils sont tous les cinq parents célibataires. On fait leur découverte lors de la rentrée des enfants durant le pilote.

Rendez-vous en série inconnue #4 : Single Parents, la sitcom feel-good sur la monoparentalité
Rencontre entre Poppy (Kimrie Lewis), Miggy (Jake Choi), Angie (Leighton Meester), Douglas (Brad Garrett) et Will (Taran Killam) lors du pilote – (© ABC)

Single Parents suit donc le quotidien de cinq parents célibataires et de leurs enfants. Le sujet de la parentalité dans la série est abordé sous un angle qui diffère de ceux habituels et c’est rafraichissant. Sans doute parce qu’il colle bien plus à la réalité. En effet, on suit par exemple Will qui est un père totalement dévoué à sa fille, tellement qu’il a complètement laissé pour compte sa propre vie d’homme pour faire passer sa fille en priorité. Ou encore Douglas qui lui, traite ses filles comme des adultes afin de mieux les responsabiliser. Des situations de parents très différentes donc mais qui sont pour autant très parlantes.

Les histoires dans Single Parents, si elles ne sont pas exemptées de retournements de situations ou encore d’obstacles rencontrés, sont toujours résolues par un moyen fédérateur. Cela fait de la sitcom une série qui se regarde très facilement, d’autant plus que les épisodes ne font qu’une vingtaine de minutes.

Une série drôle et feel-good

Elisabeth Meriwether vient ici casser les codes de l’idée de la famille qui est principalement projetée dans les séries et les films habituels. Ici, il n’est pas question de grandes et belles familles nombreuses avec les deux parents, les grands-parents etc… Non ici, le sujet abordé est la monoparentalité.

On suit les cinq adultes aux personnalités très différentes, dans leur lutte quotidienne entre leur rôle de parent et leur vie d’adulte. Puisqu’ils sont parents célibataires, ils doivent tout gérer tous seuls. Mais heureusement, les cinq adultes deviennent très vite amis et se soutiennent tous dans leurs aléas quotidiens.

Rendez-vous en série inconnue #4 : Single Parents, la sitcom feel-good sur la monoparentalité
Des personnalités très différentes – (©ABC/Richard Cartwright)

Dès le premier visionnage de Single Parents, on se retrouve en tête à tête avec une série agréable et drôle à regarder. Le quotidien des personnages est jonché de situations hilarantes et de scènes extrêmement cocasses qui permettent d’aborder la monoparentalité avec une certaine bienveillance et beaucoup d’humour !

Ici le rôle de parent est désacralisé et relativisé. Personne n’est parfait et tout le monde a ses propres luttes intérieures. Être parent est une épopée qui n’est pas sans encombre mais il y a toujours matière à en rire et à relativiser et c’est exactement ce que la série nous montre.

Des personnages attachants

Dans Single Parents, aucun personnage ne se ressemble et c’est sans doute pour ça que le groupe fonctionne si bien. On sent d’ailleurs ici la similitude avec New Girl dans les interactions entre les personnages qui sont toujours hilarantes et dans l’amitié qu’ils tissent au fur et à mesure et qui fait tout l’intérêt de la série.

Rendez-vous en série inconnue #4 : Single Parents, la sitcom feel-good sur la monoparentalité
Quand lors de toute sortie entre adultes, une question revient… Qui garde les enfants ? (ABC/Richard Cartwright)

On note aussi en regardant Single Parents que, si les personnages adultes sont très bien écrits, c’est encore plus le cas pour les enfants ! En effet, les enfants dans la série jouent tous des rôles primordiaux. Ils sont même encore plus attachants que les personnages adultes. Ils sont également tous amis dans la série, même si parfois Rory essaie d’être le leader de la bande et que ça ne passe pas toujours notamment avec Graham. Si souvent dans les séries, les enfants ont des rôles mineurs ou qui ne sont absolument pas développés ; ce n’est pas le cas dans Single Parents. Les enfants rajoutent d’ailleurs beaucoup aux situations cocasses.

Rendez-vous en série inconnue #4 : Single Parents, la sitcom feel-good sur la monoparentalité
Des enfants qui “incarnent” leurs parents… (© ABC)

On doit d’ailleurs l’avouer, les enfants sont nos personnages préférés dans la série !

Une série presque inconnue en France

Single Parents a été diffusée sur ABC aux États-Unis pendant deux saisons. Elle a également été disponible pendant quelque temps sur MyCanal en France mais ne dispose actuellement d’aucune plateforme de diffusion dans l’hexagone. Ceci explique donc que la série soit grandement méconnue en France.

C’est bien dommage car la série a reçu de nombreuses critiques positives qui ont souligné son irrévérence et son humour, de même que le thème de la monoparentalité, abordé intelligemment.

Rendez-vous en série inconnue #4 : Single Parents, la sitcom feel-good sur la monoparentalité
Une série qui aurait mérité mieux… (affiche de la saison 2 © ABC)

Puisque la série n’est disponible sur aucune plateforme de streaming, celle-ci n’a pas bénéficié de la publicité qui accompagne généralement l’addition à un catalogue. Qui plus est, seule la saison 1 de Single Parents est disponible en DVD…

De même, la série a connu une nette baisse d’audience aux États-Unis, c’est pour cela qu’elle a malheureusement été annulée après seulement deux saisons.

En bref,

Single Parents est une série qui aurait mérité une troisième saison pour au moins clôturer certaines storylines. En effet, la série se termine sur un cliff-hanger qui laisse les spectateurs sur leur faim, moi la première !

Si vous cherchez une série drôle, qui vient relativiser le rôle de parents, et constituée de personnages diversifiés et attachants, je vous recommande chaudement Single Parents. Bon moment garanti au visionnage de la sitcom, menée par un casting au top !

Single Parents, 2 saisons (terminée), disponible sur aucune plateforme SVOD (mais on vous fait confiance pour trouver par vous-mêmes 😉 )
Single Parents, une sitcom qui gagne à être connue !
  • Scénario
  • Ambiance
  • Personnages
  • Musique
  • Intérêt porté à la série
Single Parents, une sitcom qui gagne à être connue !

Single Parents mérite davantage d’être mise en avant car celle-ci aborde le rare sujet de la monoparentalité et vous permettra de vous changer les idées et de passer un moment agréable devant votre écran. C’est une série qui met les enfants au premier rang et au cœur de situations extrêmement drôles. D’ailleurs, c’est à se demander qui est vraiment le parent et qui est vraiment l’enfant parfois, tellement les enfants dans la série redoublent d’ingéniosité et de maturité dans certaines situations. Ils sont même de très bons conseils pour des adultes un peu perdus. Une nouvelle idée de la famille vous attend et vous n’allez pas être déçus !

8

Total Rating

Share This Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

neuf + dix-neuf =

Tapez votre recherche