Now Reading:

Neuf Meufs, une première série singulière pour Emma de Caunes

Neuf Meufs signe l’arrivée d’Emma de Caunes en tant que créatrice de série. En effet, l’actrice et animatrice de 44 ans passe pour la première fois derrière la caméra. Elle est accompagnée par Diastème pour l’écriture de Neuf Meufs.

La série est disponible sur MyCanal et les trois premiers épisodes ont été diffusés sur Canal + le 15 février dernier à 23h. Elle fait partie des créations décalées de Canal + qui demandent donc une unité de temps ou une unité de lieu. C’est la dernière possibilité qu’Emma de Caunes a choisi puisque les 9 épisodes de Neuf Meufs sont tous tournés dans le même immeuble parisien.

Nous avons vu l’intégralité des 9 épisodes, voici donc nos impressions à la suite du visionnage.

Neuf Meufs, une série originale

Comme on l’a dit en introduction, Neuf Meufs est une série qui bénéficie d’une unité de lieu : en effet les 9 épisodes sont tournés dans le même immeuble parisien. La série nous emmène dans les appartements de neuf femmes différentes. Certaines se connaissent, d’autres pas. Mais à chaque épisode on plonge dans leur intimité, puisqu’une fois la porte d’entrée franchie, c’est dans leur cocon que l’on pénètre.

Neuf Meufs, une première série singulière pour Emma de Caunes
(“Sylvia”, Aïssa Maïga (Sylvia), Yannick Renier (Patrick) © Caroline Dubois – Canal +)

Autre originalité du programme, la durée de chaque épisode. En effet, les neuf épisodes durent en moyenne une dizaine de minutes chacun. Format très court donc.
À ce propos d’ailleurs, chaque épisode démarre sans aucune parole, parfois avec du silence, puis des murmures, des fredonnements, des respirations ou des gémissements. Ici, les moments de silence ou sans parole sont tous aussi parlants que les dialogues.
L’enjeu en est d’autant plus grand : il s’agit de raconter une histoire, de faire passer des émotions chez le téléspectateur en si peu de temps.

C’est en cela que le lieu est d’autant plus intéressant. La décoration et les différents types d’appartements en disent déjà long quant à la personnalité de chaque femme que l’on suit. À chaque épisode la découverte d’un nouvel appartement et d’un nouveau personnage. Cette attente fait le sel de la série.

Une série de “meufs” accessible à tous

À première vue, l’idée que la série se concentre sur l’histoire de neuf femmes peut donner l’impression qu’elle cible un public davantage féminin.

Or, ce n’est pas le cas du tout. Si dans chaque pastille, le personnage principal est une femme, les hommes ne sont pas exempts du casting. En effet, on retrouve notamment Philippe Katherine dans le rôle d’un homme au grand cœur, bienveillant et déjanté à la fois. Ou encore François Berléand dans le rôle d’un ex-mari toujours amoureux de son ex-femme.

Neuf Meufs, une première série singulière pour Emma de Caunes
(“Charlie” , Axel Granberger (David), Camille Rutherford (Charlie) et Philippe Katherine (Michel) © Caroline Dubois – Canal +)

Les personnages masculins sont très bien écrits et on les découvre dans leur sensibilité, dans l’exploration de leurs désirs et dans l’expression de leurs sentiments.

À ce titre, cette série s’adresse à tous puisque ses personnages sont diversifiés : ils sont femmes et hommes de tous âges, français ou étrangers, ils sont racisés, hétérosexuels ou homosexuels.
Neuf Meufs est une série qui se veut inclusive aussi bien de par son casting mais surtout de par son thème principal.

Le désir, au cœur de la série

Si à première vue, les épisodes sont très différents, de même que les personnages, une thématique revient constamment : le désir.

Neuf Meufs explore le désir sous toutes ses formes : le désir qui se construit petit à petit, l’absence de désir, le désir brutal et soudain, le désir inassouvi, le désir interdit, les questionnements sur le désir, le désir comme une constante et le désir caché.

Neuf Meufs, une première série singulière pour Emma de Caunes
(“Zoé”, Alicia Hava (Leïla) et Faustine Koziel (Zoé) © Canal +)

Le désir, c’est un domaine qui touche tout le monde et c’est ce que laisse transparaître Emma de Caunes dans sa série. Que l’on soit en plein milieu d’une rupture ou séparé depuis très longtemps, que l’on se connaisse depuis toujours ou pratiquement pas, on éprouve tous du désir dans notre vie. C’est le cas pour ces “neuf meufs” et c’est ce qui sert de filigrane tout au long des épisodes.

Chaque capsule nous fait partager un moment de vie d’une femme. Qu’il soit plus ou moins décisif, mais qui, en tous cas, va avoir son importance dans la vie de chacune.

En bref,

Neuf Meufs est une série qui, si elle se dévore très rapidement, réussit tout de même à traiter de nombreux sujets comme les violences conjugales, la compatibilité sexuelle ou encore la rupture.
La série est portée par un casting très juste et un format attractif.
C’est, de mon point de vue, une réussite pour Emma de Caunes et sa toute première série !

Neuf Meufs, une première série singulière pour Emma de Caunes
(Neuf Meufs © Canal +)
Neuf Meufs, une saison, disponible sur MyCanal et diffusée les lundis soir depuis le 15 février à 23h, à raison de 3 épisodes par soir.
Neuf Meufs, garantie d'un bon moment
  • Scénario
  • Ambiance
  • Personnages
  • Musique
  • Intérêt porté à la série
Neuf Meufs, garantie d'un bon moment

Neuf Meufs est une série agréable qui ne vous prendra pas trop de temps à regarder, puisqu'il faut environ 1h30 pour visionner les 9 épisodes. Vous serez émus, compatissants et vous rirez au fur et à mesure que les épisodes s'enchaînent. Gros point positif sur l'inclusivité du casting et de l'écriture ainsi que pour son thème abordé : le désir. On soulignera également le gros travail des équipes techniques notamment pour les décors qui permettent d'ancrer chaque femme dans son univers. Univers singulier que l'on note également dans l'habillage de la série, avec une couleur qui représente chaque appartement et chaque femme. Neuf Meufs ne manque pas d'humour ni de subtilité, c'est une série grandement appréciable. Si saison 2 il y a, on en sera ! Nous sommes preneurs d'une suite ou éventuellement du portrait de 9 hommes ?! À voir ce qu'Emma de Caunes nous réserva pour l'avenir...

8

Total Rating

Share This Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

quatre + sept =

Tapez votre recherche