Lovesick, la sitcom romantique et mordante à découvrir d’urgence

Sous un titre d’une grande simplicité, Lovesick mérite qu’on s’y attarde. Tour d’horizon d’une série qui met à l’honneur l’amour et l’amitié.

Créée par Tom Edge, Lovesick est une comédie britannique produite de 2014 à 2018 par Netflix. Pour un total de 22 épisodes et 3 saisons, la série nous emmène sur le chemin de vie de trois collocs et de leurs aventures amoureuses. Mais Lovesick est bien plus qu’une série romantique au titre bateau et on vous donne notre avis!

Le synopsis 

Après que Dylan ait été diagnostiqué positif à la chlamydia, il se voit forcer de recontacter toutes ses anciennes partenaires sexuelles pour les informer. Abigail, Phoebe, Amy, Emma : chaque épisode retrace une histoire passée avec un des prénoms de la liste. Le tout toujours accompagné de ses trois amis Luke, Evie & Angus. Mais très vite, l’histoire prend un autre tournant quand on découvre qu’Evie a des sentiments pour son meilleur ami, Dylan. 

Si ce résumé semble assez niais, AlloSérie vous le garantit : Lovesick est une série unique en son genre.

Au-delà de l’histoire

Rares sont les comédies romantiques qui ne tombent pas dans la niaiserie, voire dans l’improbable : pourtant Lovesick réussit le challenge ! Car Lovesick est bien plus qu’une comédie romantique. 

Lovesick, c’est l’histoire de Dylan : un personnage simple, loin du rôle typique du bourreau des cœurs qui enchaîne les relations. Non, Dylan est un homme qui rencontre des femmes dont il tombe amoureux très vite. La façon dont il rencontre ses ex est honnête et on ne tombe jamais dans la lourdeur. Par ailleurs, ses ex qui ne sont jamais superficielles, toutes ayant une personnalité singulière et des désirs différents. C’est une représentation du couple tellement rare qu’il nous semble important de le constater. 

Lovesick dépeint des personnages principaux simples mais très attachants, drôles avec une identité propre. On croit en leurs histoires, en leur aspirations. De fait, très vite on s’identifie à leurs doutes et on les en apprécient d’autant plus. De même, les personnages évoluent et changent au fil des épisodes. Luke, Evie & Dylan sont des personnages bien pensés, travaillés et leur personnalité fait sens. Ils sont bien écrits et ça, ça change tout. 

Luke, Evie et Dylan
(Luke, Evie et Dylan © Netflix)

Un style unique

Lovesick, c’est une mise en scène singulière. Chaque épisode commence avec un court passage au présent pour s’ancrer dans la tête des personnages qui se rappelle d’un évènement passé. L’épisode se suit donc avec un flashback qui dure presque la totalité de l’épisode avant de conclure sur un retour au présent. Si cela semble confus, c’est fait astucieusement et ajoute un charme tout particulier à la série. Ingénieux !

Lovesick, c’est aussi une série feel-good : regarder un épisode nous fait du bien. La série est centrée sur l’amour, certes, mais surtout sur l’amitié qui lie les personnages entre eux. Leur amitié est sincère et transperce l’écran. Ils sont toujours là l’un pour l’autre, s’épaulent dans les moments difficiles et leur amitié est forte et fidèle.

Les répliques teintées d’humour anglais sont bien écrites et les blagues sont subtiles et intelligentes. D’autant plus si vous regardez en VO. C’est rafraichissant à regarder donc !

Lovesick, c’est également une bande son fabuleuse. Alt-j, Tame Impala, Radiohead en passant par Agnes Obel, London Grammar et Nina Simone : tout pour plaire. Si bien que la playlist de Lovesick comptabilise 9 500 abonnés sur Spotify. 

En bref,

Ne vous fiez donc pas aux apparences, car ni le titre ni le synopsis ne doivent vous empêcher de regarder ce joyau venu tout droit du Royaume-Uni ! C’est d’ailleurs peut-être la série qui va vous réconcilier avec les comédies romantiques.

(Bande annonce VOSTFR de Lovesick saison 2)

Lovesick, 3 saisons, disponible sur Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 − un =

Previous Article

Disney + Star, la nouvelle section au catalogue riche en séries

Next Article
Agents Rambeau et Woo

WandaVision Épisode 4 : Fini les théories, place aux réponses !

Related Posts