La Casa de Papel, saison 5 partie 1, meilleure que les précédentes ?

La Casa de Papel est revenue sur nos écrans pour son ultime saison le 3 septembre dernier, sur la célèbre plateforme Netflix. Cependant, afin de garder les fans en haleine, ce sont seulement les 5 premiers épisodes, composant la première partie de la saison 5, qui ont été révélés.

Petit débrief de cette première partie, en attendant l’autre salve d’épisodes.

Stockolm, Lisbonne et Tokyo – © Netflix

Cinq épisodes, c’est rapide !

Si je fais partie de ceux qui estiment que La Casa de Papel aurait dû s’achever à la fin de la saison 2, j’ai, pour une fois, été agréablement surprise par ce début de saison 5.

Contrairement aux saisons 3 et 4, qui, pour ma part étaient davantage “téléphonées” et moins imprévisibles, la saison 5 ne manque pas de piment ! Cinq épisodes déjà, c’est court. Ils font à peu près 1h chacun, ça a l’avantage de se regarder rapidement.

Alex Pina, le créateur de la série, a d’ailleurs pris soin de faire terminer chaque épisode par un cliffhanger, qui nous donne envie de regarder directement le prochain épisode. En personne faible que je suis (et je ne suis pas la seule, je le sais), j’ai donc regardé les 5 épisodes en une soirée…

De nombreux rebondissements jalonnent ce début de saison, ce qui fait que les épisodes se regardent sans temps morts ou presque.

Denver, Manille, Tokyo tentant de garder leur position – © Netflix

Une intensité de tous les instants

Si l’on prête attention au vocabulaire utilisé durant cette première partie, on remarquera que le thème principal c’est la guerre. En effet, Lisbonne a été libérée par le Professeur et a pris la tête des opérations dans la Banque d’Espagne. Nos braqueurs préférés sont attaqués de toutes parts puisque Tamayo veut absolument faire rentrer ses hommes dans la Banque et que le Professeur est mis en joue par Sierra.

Entre l’insurrection menée par certains otages, la menace de l’armée, l’emploi d’un commando de forces spéciales, une inspectrice qui n’a plus rien à perdre, le moins que l’on puisse dire, c’est que de l’action il y en a !

La pression est forte de tous les côtés et le téléspectateur la ressent véritablement.

En parallèle de la trame principale, on retrouve également des flashbacks de Berlin et d’un braquage qu’il a orchestré des années auparavant. Si pour le moment, on ne fait pas le lien avec le présent, on ne doute pas que le flou sera levé dans les épisodes suivants. Cela permet de diversifier l’intrigue et surtout de retrouver à l’écran l’un des personnages les plus populaires ! Bien que mort depuis des lustres, Berlin est toujours présent au fil des saisons, quelle prouesse !

Berlin et son fils en flashbacks – © Netflix

Quid de la fin de la série ?

Les cinq derniers épisodes de La Casa de Papel seront mis en ligne sur Netflix le 3 décembre prochain. Il va donc falloir faire preuve de patience pour connaître l’issue de la série.

Le temps sera d’autant plus long, surtout au vu de la fin de la partie 1… On ne dévoilera pas plus de détails quant au contenu du dernier épisode en date de La Casa de Papel, afin d’éviter les spoilers. Mais on saura reconnaître que si on y prête véritablement bien attention, cette issue est tout de même annoncée…

Pourtant, bien malin sera celui ou celle capable de prévoir comment va s’achever la série. Bien ? Comme la fin de la saison 2 ? Ou mal ? Comme tend à le suggérer tous les événements successifs… Encore quelques mois à patienter avant le final d’une série qui aura été extrêmement populaire…

La Casa de Papel, 5 saisons (en cours), disponible sur Netflix.

Le début de la fin très prometteur

Le début de la fin très prometteur
8 10 0 1
On valide cette première partie de l'ultime saison de La Casa de Papel : des rebondissements, de l'action, de l'émotion, tant d'ingrédients qui nous mettent en haleine pour la suite et fin de la série.
On valide cette première partie de l'ultime saison de La Casa de Papel : des rebondissements, de l'action, de l'émotion, tant d'ingrédients qui nous mettent en haleine pour la suite et fin de la série.
8/10
Total Score
  • Ambiance
    9/10 Incroyable
  • Scénario
    8/10 Très bien
  • Personnages
    8/10 Très bien
  • Musique
    8/10 Très bien
  • Intérêt porté à la série
    8/10 Très bien
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × cinq =

Previous Article

The Bold Type, la série se termine avec panache

Next Article

Lucifer, un final doux amer

Related Posts