Now Reading:

La Casa de Papel, pourquoi ça marche ?

Diffusée du 2 mai 2017 au 23 novembre 2017 sur la chaîne privée espagnole Antena 3, la Casa De Papel n’a pas connu un important succès à ses débuts. La diffusion de son premier épisode attire environ 30 000 téléspectateurs. Et plus les jours passent, plus l’audience diminue si bien qu’à la fin de la diffusion de la deuxième saison, Antena 3 qualifie La Casa De Papel de bide. Les audiences comme les critiques sont très mauvaises et les acteurs doivent faire le deuil de leur série.

Personne ne semble adhérer à la série sauf les dirigeants de Netflix qui achètent les droits de la Casa De Papel et décident de la diffuser à l’international. En une semaine, la Casa de Papel devient la série non anglophone la plus regardée dans le monde. Les acteurs principaux deviennent incontournables, à tel point qu’ils n’arrivent plus à tourner de scènes à l’extérieur tant il y a de fans sur place. Les masques à l’effigie de Dali sont devenus un symbole de protestation dans les manifestations. Et la musique, “Bella Ciao” se place numéro un dans de nombreux pays.

La Casa de Papel, pourquoi ça marche ?
(Lors d’une manifestation parisienne, le 14 mai 2018, un gréviste porte la tenue des braqueurs de la série ©François Mori/AP/Sipa)

Un concept fort

En France, moins d’une semaine après la sortie de sa deuxième saison, la Casa De Papel a dépassé les 34 millions de vues sur Netflix. C’est un score historique pour une série non-anglophone. Cette rapidité s’explique principalement par le fait que la Casa De Papel fait partie de ces séries dont tout le monde parle et attendre avant de démarrer la série revient à prendre le risque de se faire spoiler. Il y a tellement d’action et de suspense dans la série que ce ne sont pas les choses à spoiler qui manquent.

La Casa De Papel raconte l’histoire d’un homme (Le Professeur) qui a passé plusieurs années de sa vie à planifier le braquage de la Fabrique Nationale de la Monnaie à Madrid, en Espagne. Pour exécuter son plan, il recrute huit malfaiteurs n’ayant rien à perdre. Mais attention, le braquage ne doit faire aucune victime; or il y a 67 otages à l’intérieur de cette Fabrique de la Monnaie dont la fille de l’ambassadeur du Royaume-Uni.

(Bande annonce de la partie 3 de la Casa De Papel © Netflix)

Réussir le braquage d’un lieu si important dans de telles conditions est non seulement risqué, mais presque impossible. D’abord il y a la police qui enquête jours et nuits et qui menace d’intervenir à tout moment. Mais il y a aussi les 67 otages qui seraient prêts à tout pour s’échapper et faire faillir le braquage. De plus, les huit braqueurs sont en tension permanente et menacent à tout moment de se rendre.

C’est précisément cette accumulation de stress qui tient en haleine le téléspectateur. Tout le succès de la série repose sur l’incroyable qualité de l’écriture. Lorsque l’on démarre un épisode de la Casa de Papel, on sait globalement comment il commence et comment il se termine mais il est difficile de prédire ce qu’il va se passer au milieu. C’est là le gros point fort de la série : elle arrive à nous surprendre à chaque épisode.

Gare à l’essoufflement

A l’heure où j’écris cet article, la cinquième saison de la série est en production. Si le succès ne se dément pas, quelques faiblesses dans le scénario commencent à se faire sentir. En effet, après avoir effectué le casse du siècle durant les deux premières saisons, nos personnages se lancent dans un autre braquage pour une troisième et quatrième saison. Le scénario devient très répétitif et perd du sens mais la magie opère encore et on continue à stresser pour nos héros et à être surpris sans arrêt. Mais pour combien de temps ?

Le problème de la Casa De Papel c’est que si l’on supprime l’action et les cliffhanger, il n’y a plus grand chose. Certes, il y a quelques très bons personnages mais leurs relations et personnalités sont mises au second plan. Les décors et l’univers ne sont pas très intéressants puisqu’il s’agit de l’intérieur d’une banque. Et contrairement à ce que peut laisser penser l’omniprésence de “Bella Ciao” dans les médias, la musique est peu présente dans la série.

Tout ceci place la Casa De Papel dans une position délicate car si les téléspectateurs se lassent des cliffhangers et si le scénario ne se renouvelle pas, alors la série perdra tout son intérêt.

La Casa De Papel, 4 saisons, disponible sur Netflix

Une série à sensation
  • Ambiance
  • Scénario
  • Personnages
  • Musique
  • Intérêt porté à la série
Une série à sensation

Les deux premières saisons sont à voir absolument pour les sensations qu'elles procurent et la qualité incroyable de l'écriture. Les saisons suivantes ne sont pas indispensables.

7

Total Rating

Share This Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

1 × trois =

Tapez votre recherche