Now Reading:

La bataille des plateformes SVOD. Qui sera le grand gagnant ?

Netflix, Disney +, Prime Video, MyCanal, Salto, Apple TV, Starzplay, Hulu, Paramount +, Peacock TV, tous ces noms vous sont sans doute plus ou moins familiers. Ce sont toutes des plateformes de SVOD. Les services de vidéos à la demande ont connu un grand boom ces dernières années. Exit les vidéos clubs, les magnétoscopes, les lecteurs DVD ou autres blu-ray. La tendance est maintenant au catalogue virtuel.

L’avantage non négligeable qu’offrent toutes ces plateformes, c’est qu’elles permettent à n’importe qui, moyennant un abonnement mensuel ou annuel d’avoir accès à des catalogues gigantesques n’importe où (à partir du moment où vous avez une connexion internet) et n’importe quand. Désormais, l’utilisateur a le choix et c’est ce qui fait toute la différence.

Alors vers quelle plateforme se tourner ? Parce que le choix est tel, qu’on ne sait plus où donner de la tête. D’ailleurs, chacune des plateformes n’est pas en reste dans cette bataille. Entre création de programmes originaux, catalogue toujours plus élargi, prix et services attractifs et millions d’abonnés, qui est le grand gagnant de la bataille des plateformes SVOD ? Éléments de réponse…

La bataille sur le nombre d’abonnés

Si les plateformes SVOD étaient déjà très populaires, elles le sont encore plus à l’heure de la crise sanitaire. En effet, les plateformes SVOD ont connu un grand boum en 2020. La pandémie mondiale ayant empêché les personnes d’avoir accès à leurs loisirs habituels, elles se sont dirigées en masse vers les plateformes de vidéos à la demande.

Commençons par le leader des plateformes sur le marché : Netflix. En effet, Netflix a annoncé avoir gagné 37 millions d’abonnements supplémentaires sur l’année 2020.
Netflix est également la toute première plateforme à passer la barre des 200 millions d’abonnés payants. Elle a fini l’année 2020 à 204 millions d’abonnés au total.

La bataille des plateformes SVOD. Qui sera le grand gagnant ?

Seulement, Disney + n’est pas en reste ! La plateforme qui a à peine 15 mois d’existence, détient d’ores et déjà 94,90 millions d’abonnés. Prouesse exceptionnelle donc pour Disney +, qui s’était fixé pour objectif 60 à 90 millions d’abonnés à la fin 2024. Objectif pulvérisé pour la plateforme de la Walt Disney Company.

Mise à jour du 11 mars 2021 : on apprend à l’instant que Disney + vient désormais de passer le cap des 100 millions d’abonnés !

La bataille des plateformes SVOD. Qui sera le grand gagnant ?

Mais s’il est une plateforme qu’il ne faut pas sous-estimer, c’est bien celle d’Amazon. En effet, l’offre Prime qui comprend Prime Video compte plus de 150 millions d’abonnés. Et pourtant personne n’en parle…

En comparaison, Canal + et donc sa plateforme MyCanal compte 20,40 millions d’abonnés, Salto une des dernières arrivées en octobre 2020, compte pour le moment 200 000 utilisateurs et Apple TV 7,44 millions d’abonnés. Les plateformes exclusivement américaines, quant à elles, ne sont pas en reste avec 22 millions d’utilisateurs pour Peacock qui peut espérer rivaliser rapidement avec Hulu (34 millions d’abonnés aux Etats-Unis) et HBO Max (28,7 millions d’abonnés).

Le point revient donc très largement à Netflix dans cette manche.

La bataille sur le catalogue proposé

En termes de nombre de propositions différentes, c’est Netflix qui propose la bibliothèque la plus fournie, avec 3 867 contenus (films, séries, documentaires (Source JustWatch – 2020)), suivie par Amazon Prime Video avec 3 247 films, documentaires et séries, puis Disney + avec 1 193 films, documentaires et séries. Ensuite vient OCS avec 587 films et séries, et enfin MyCanal avec plus de 200 films et séries.

Mais est-ce vraiment l’étendue du contenu proposé qui permet d’établir la qualité de celui-ci ?

La diversification d’un catalogue nous paraît être un élément important. Cela d’ailleurs, Amazon Prime Video l’a bien compris puisque la plateforme possède par exemple des accords avec Sony Pictures, Universal Studios ou encore Paramount Pictures. Ceci lui permet de proposer des films comme Pixels, Ghostbuster, Jurassic Park ou Retour vers le futur. De même qu’elle diffuse également les programmes de la chaîne OCS (qui possède les droits des productions HBO) et qu’elle propose aussi le contenu de Starzplay. Ces contenus font partie d’Amazon Channels, le service de chaînes payantes à la carte.
Amazon, tout comme Netflix, propose un contenu local en fonction des pays où la plateforme est regardée. Elle propose des contenus de films et de séries de qualité. Avec quelques productions indépendantes, d’autres plus ambitieuses ou encore quelques créations originales qui commencent à se faire connaître. On pensera à The Boys notamment qui connaît un véritable succès mondial.

La bataille des plateformes SVOD. Qui sera le grand gagnant ?

Disney + quant à elle dispose d’une force de frappe énorme en termes de catalogue. Si la plateforme a été beaucoup critiquée à ses débuts, avec “seulement” les créations Marvel, National Geographic, Pixar et les Disney Classic, elle a réussi à redresser la barre avec l’arrivée de Star. Plus de 250 films et plus de 40 séries sont donc venus s’ajouter à son catalogue. Du contenu de tous genres : action, documentaire, drame, comédie etc. Des productions pour certaines déjà disponibles sur d’autres plateformes ou d’autres plus classiques. Peu de créations originales pour l’instant. On précise “pour l’instant” parce que la Walt Disney Company a plus d’un tour dans son sac et a de nombreux projets dans les cartons notamment dans l’univers du MCU ou de Star Wars avec des créations originales qui seront, à n’en pas douter, de véritables cartons à l’image de WandaVision.

La bataille des plateformes SVOD. Qui sera le grand gagnant ?

Netflix est donc la plateforme SVOD qui a le plus gros catalogue. C’est aussi une plateforme qui s’est illustrée dans l’acquisition de droits de séries et de films mythiques : Jack Reacher, Jurrassic Park, Les Affranchis, Django Unchained, Inglorious Basterds ou encore L’Attaque des Titans, Brooklyn 9-9, Sherlock, How To Get Away With Murder, Scandal et Sense8.

La bataille des plateformes SVOD. Qui sera le grand gagnant ?

Difficile de départager les plateformes sur leur catalogue, mais cette fois-ci le point ira à Disney +. Marvel, Pixar, Disney, Star Wars, National Geographic et maintenant Star. L’ensemble du catalogue de Disney + est quand même hautement qualitatif et diversifié.

La bataille sur les créations originales

Disney produit beaucoup pour tout son empire. Seulement, si on scrute son catalogue, on se rend compte qu’il y a peu de créations originales. Seulement 4 “Star Originals ont été dévoilées lors du lancement de Star le 23 février dernier. Alors bien sûr, le reste est à venir puisque Marvel Studios qui a été racheté par la Walt Disney Company fin 2009, va produire de nouvelles séries rattachées au MCU très prochainement. De même que lors du Disney Investor Day pas moins de 10 séries et un long métrage ont été annoncés. Créations qui n’auront, à n’en pas douter, pas de difficultés à trouver leur public.

La bataille des plateformes SVOD. Qui sera le grand gagnant ?

Amazon n’est pas en reste avec ses fameuses “Amazon Originals” : The Boys, Hunters, Star Trek Picard, Carnival Row ou encore Jack Ryan. Amazon a d’ailleurs sa propre société de production : Amazon Studios qui a été fondée en 2010 dans le but de concurrencer Netflix. La plateforme Prime Video a d’ailleurs pour habitude de mettre en ligne le pilote de ses créations originales afin de susciter l’intérêt de ses utilisateurs avant de commander le reste de la série. Dans son catalogue, Prime Video a presque de quoi faire rougir Netflix en termes de créations originales qui composent une grande partie de son contenu.

La bataille des plateformes SVOD. Qui sera le grand gagnant ?

Netflix a quant à elle réussi le tour de force de faire considérer ses séries originales comme étant un gage de qualité à coup sûr ou presque. C’est Netflix qui produit ? Cela va forcément être bien. C’est souvent ce qu’il se passe dans l’inconscient collectif. Mieux que ça, cela se vérifie en chiffres puisque les séries les plus vues de tous les temps sont des séries originales Netflix : La Chronique des Bridgerton (82 millions de vues), The Witcher saison 1 (76 millions de vues), Lupin (70 millions de vues), La Casa de Papel (65 millions de vues), Tiger King (64 millions de vues), Le Jeu de la Dame (62 millions de vues) et You saison 2 (54 millions de vues).

Ici, indiscutablement le point revient à Netflix. En termes de créations originales, la plateforme reste pour le moment, n°1.

La bataille sur les tarifs

On va commencer par le plus simple : Amazon Prime Video propose un forfait unique à 49€ l’année pour 3 écrans ou une offre mensuelle à 5,99€. Amazon propose également une offre étudiante à 24€ l’année.

La bataille des plateformes SVOD. Qui sera le grand gagnant ?

Disney + quant à lui, propose soit un abonnement mensuel à 6,99€ pour 4 écrans, soit un abonnement annuel à 69,99€ pour 4 écrans également. Le tarif est passé à 8,99€ par mois depuis le 23 février 2021 pour les nouveaux abonnés. Pour les anciens abonnés, ils conserveront le tarif à 6,99€/mois pendant encore 6 mois.
À compter du 22 août 2021, celui-ci passera à 8,99€ pour tout le monde. En ce qui concerne les abonnements annuels renouvelés avant le 22 août 2021, le tarif restera à 69,99€ durant 12 mois. Au-delà, l’abonnement annuel coûtera 89,90€.

La bataille des plateformes SVOD. Qui sera le grand gagnant ?

Pour ce qui est de Netflix, le tarif pour un écran est à 7,99€ / mois, celui pour deux écrans est à 11,99€ / mois et celui pour 4 écrans à 15,99€ / mois.

La bataille des plateformes SVOD. Qui sera le grand gagnant ?

En comparaison, l’abonnement à OCS et à Canal + séries est à 11,99€ / mois pour 4 écrans.

Le point du tarif revient donc ici facilement à Amazon Prime Video, car avec un abonnement annuel de 49€, on tombe à 4€ / mois. Ce qui permet à Amazon de distancer largement ses concurrents. À noter cependant que certains contenus sont en supplément, notamment les Amazon Channels.

La bataille de l’interface

L’interface de Netflix est fluide avec une mise en avant des dernières sorties et un top 10 selon le pays. Les contenus sont rangés par genre et par succès. La plateforme est également en mesure de vous faire des suggestions selon vos derniers visionnages. Le lecteur vidéo fonctionne très bien avec possibilité de retour en arrière ou d’avance de 10 secondes et de passer le générique.

L’interface d’Amazon Prime Video est, pour sa part, très décevante. Peu intuitive, l’expérience utilisateur est assez mauvaise. Les favoris sont mélangés à la watchlist et il n’existe pas de catégorie “reprendre la lecture” comme pour Netflix et Disney +. La fonction de recherche est également mal agencée puisque les saisons des séries ne sont pas regroupées sous le titre de la série et qu’elles n’apparaissent même pas par ordre chronologique. On note aussi la présence de pubs pour des contenus Prime avant la lecture d’un film ou d’une série.

La bataille des plateformes SVOD. Qui sera le grand gagnant ?

En ce qui concerne l’interface de Disney +, les séries et films sont rangés par genre ou par franchise, ce qui les rend très simple à trouver. On apprécie aussi que par exemple dans les Marvel, il existe une catégorie “ordre des phases de l’univers cinématographique Marvel”, qui permet de regarder les films par ordre de sortie. En revanche gros point négatif sur le lecteur de Disney + : il est presque impossible de faire pause durant le visionnage d’un film ou d’une série sans que cela freeze l’image et que le son continue. Le lecteur n’est absolument pas fluide, il bugge très souvent, se ferme de manière impromptue. Puis quand vous souhaitez reprendre votre lecture, parfois elle n’est pas enregistrée comme il faut et le fait de chercher le moment où vous vous étiez arrêté précédemment fait également souvent bugger le lecteur voire se fermer…

Le point de l’interface revient ici très facilement à Netflix, qui a la meilleure de toutes les interfaces des plateformes existantes et de très loin.

Résultat de la Bataille :

Sans réelle surprise, Netflix ressort comme le grand gagnant de la bataille des plateformes SVOD avec 3 points, contre 2 points pour Disney + (on offre un point bonus pour les perspectives d’évolution avec l’arrivée de nombreuses créations originales dans l’avenir) et un seul pour Amazon Prime Video.

Netflix, de par son nombre d’abonnés, ses créations originales et son interface sans défaut reste la plateforme privilégiée par les utilisateurs. La plateforme travaille en permanence sur de nouveaux projets et s’entoure de créateurs à succès, comme Shonda Rhimes, Ryan Murphy, David Fincher ou encore plus récemment Alex Pina, le créateur de La Casa de Papel. Garantie de contenus qualitatifs. Son catalogue extrêmement riche permet de ne jamais se lasser de la plateforme et de pouvoir l’utiliser presque exclusivement. L’expérience utilisateur est excellente grâce à une interface intuitive, bien conçue et très fluide.

Cependant, si Netflix domine pour le moment l’univers du streaming, Disney + n’est pas en reste. En effet, avec son catalogue d’une grande diversité et ses créations originales toujours de qualité, Disney + est plus que jamais LE concurrent de Netflix. La plateforme prévoit d’atteindre les 230 millions d’abonnés à l’horizon 2024, grâce à sa nouvelle section Star mais aussi avec l’arrivée de Falcon et le Soldat de l’Hiver ou de Loki qui vont sans doute ramener les utilisateurs en nombre. La Walt Disney Company a les moyens de produire des nouveautés et d’en produire beaucoup. Mais attention, car elle ne produit pas seulement pour Disney + mais pour la totalité de son empire : Marvel, Pixar, Star Wars, la Fox etc…
Disney + reste tout de même la plateforme avec le meilleur rapport qualité-prix.

Amazon, quant à elle, s’en sort avec les honneurs. La firme se doit d’être présente sur le marché du streaming puisqu’elle fait partie des géants de ce monde. Cependant c’est davantage pour le folklore, puisqu’en effet, l’accès à Prime Video est possible en souscrivant à Amazon Prime ; et le fait est que la principale raison pour laquelle les utilisateurs souscrivent à Prime, c’est pour raccourcir le délai de livraison des produits qu’ils achètent sur Amazon. Une partie des abonnés de Prime n’a jamais ouvert Prime Video. Le catalogue de la plateforme n’est pas aussi riche que celui de ses concurrentes puisqu’elle est vue comme une “offre bonus” mais il a le mérite d’exister. On salue d’ailleurs les créations originales d’Amazon qui arrivent à se faire une place dans le paysage séries et films.
Mais Amazon a d’autres ambitions… Des ambitions sportives. Amazon a réussi à récupérer une partie des droits de diffusion en France de Roland Garros, à partir de 2021. Elle n’a cependant pas acquis les droits du football français mais a obtenu ceux de l’Allemagne et du Royaume-Uni. En Allemagne, Amazon diffusera une partie de la Ligue des Champions. Au Royaume-Uni, quelques matchs de Premiere League seront visibles sur Prime Video.

La bataille des plateformes SVOD. Qui sera le grand gagnant ?

Trop long à lire, vous voulez un résumé ?

Avec la recrudescence du nombre de plateformes de SVOD, on a cherché à savoir laquelle était la meilleure. Pour cela, on s’est basés sur plusieurs critères :

  • le nombre d’abonnés
  • le catalogue
  • les créations originales
  • les tarifs
  • l’interface
  • les perspectives d’avenir

Le grand gagnant du match est sans surprise Netflix qui gagne 3 points sur les 6 : le plus grand nombre d’abonnés, les meilleures créations originales et une interface parfaite. Disney + n’est pas loin derrière avec un catalogue riche et diversifié et des perspectives d’avenir très ambitieuses avec un souhait de 80% de créations originales sur leur plateforme.
Amazon Prime Video remporte quant à elle le point du meilleur tarif. Mais la formule de la plateforme est souvent présentée comme une offre bonus et pèche par un catalogue peu compétitif par rapport à ses concurrentes et une interface peu pratique.

Les 3 plateformes ont toutes des perspectives d’avenir intéressantes, que ce soit en termes de créations originales, de contrats signés ou d’expansion dans différents domaines tels que le sport.

Dans un univers qui évolue sans cesse et un paysage séries et films qui redouble constamment de nouveautés, qui sait si Netflix, Disney + et Amazon Prime Video ne seront pas rattrapées par des concurrents existants ou même des concurrents qui n’existent pas encore…
En 2021 tout va très vite et Netflix, qui règne en maître jusqu’à présent, a du souci à se faire avec sa concurrence qui est sur ses talons.

Share This Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

1 × cinq =

Tapez votre recherche