Now Reading:

Aquarius, une saison 1 qui semblait prometteuse…

Si le nom de Charles Manson vous dit quelque chose, alors vous devriez être intéressés par la suite. Aquarius est une série inspirée de faits réels mais qui reste cependant une véritable fiction.
Elle est composée de deux saisons et a été diffusée de mai 2015 à septembre 2016 sur la NBC aux États-Unis.

La série suit le sergent Samuel Hodiak qui est engagé pour retrouver la fille d’un influent avocat de la ville, Ken Karn. Il fait équipe avec Brian Shafe, un agent sous couverture. Dans leur recherche, ils seront très vite confrontés à Charles Manson…

Retour sur une saison 1 qui, si elle commence bien, s’avère un peu traîner en longueur par la suite.

Plongée au cœur des années 60

Aquarius débute à Los Angeles en 1967. Nous sommes directement embarqués dans l’univers de l’époque avec un filtre légèrement sépia tout au long des épisodes.

L’un des lieux principaux de la série est le commissariat de police de Los Angeles. Les costumes d’époque sont de rigueur : pantalons larges qui ont l’air trop grands, bretelles et chemise blanche.

Premier constat, le commissariat est rempli de policiers, masculins et blancs. La seule femme policière présente est Charmain, une des personnages principales. Le traitement qui lui est réservé par ses collègues témoigne du sexisme ambiant de l’époque. Les autres policiers lui demandent de leur servir le café, de prendre leurs commandes pour le déjeuner. Ils la traitent comme de la viande, qu’ils aimeraient bien manger.

Aquarius, une saison 1 qui semblait prometteuse...
(Aquarius saison 1 et ses personnages principaux : Brian, Charmain, Sam, Emma et Charles Manson © Jim Fiscus – NBC)

Le sexisme de l’époque n’est pas la seule chose qui nous interpelle en regardant la série. Le racisme est également bien présent. De nombreuses affaires de meurtres concernant des personnes de couleur sont laissés non résolues.
Aussi, si Malcom X est bien mort, le mouvement des Black Panthers inspiré de ses idées, est bien présent dans la série. D’ailleurs, l’accent est souvent mis sur l’antagonisme entre les policiers de l’époque et les membres des Black Panthers.

Enfin, autre sujet qui frappe, c’est l’homophobie criée sur tous les toits, comme si c’était quelque chose de normal et comme si être homosexuel était anormal. En effet, surprise d’ailleurs quand Brian, qui semble assez ouvert d’esprit pour l’époque est le plus virulent dans ses propos qualifiant les personnes homosexuelles de “malades mentaux”.

Bienvenue en 1967 donc…

Une narration qui tient uniquement grâce à ses personnages

Si on a fait allusion à Charles Manson au début, le véritable personnage principal de la série reste Sam Hodiak incarné par le non moins excellent David Duchovny.

Donc Sam est un sergent de police en instance de divorce et père d’un fils unique. Il est plutôt le style de “flic à l’ancienne” qui se fiche pas mal des règles. Il forme un duo assez improbable avec Brian qui lui est plutôt du genre à suivre le protocole scrupuleusement, spécialisé dans les “stups”.

La dynamique entre les deux personnages est intéressante à explorer. Puisque l’on voit leurs deux façons de faire différentes qui rentrent en conflit permanent puis l’évolution en une relation plus complémentaire. S’ils donnent l’impression de ne pas s’entendre et aiment préciser qu’ils ne sont sûrement pas amis, la vérité est tout autre. D’épisode en épisode, on les voit se soutenir, se rendre service et même finir par s’apprécier.

Aquarius, une saison 1 qui semblait prometteuse...
(Brian et Sam © Vivian Zink – NBC)

Le développement de Charles Manson est très intéressant à voir également. Dès le premier épisode on est plongé dans l’ambiance de sa “secte hippie”. Elle est composée de multiples femmes et d’hommes qui passent leur temps à le vénérer, à consommer toutes sortes d’alcools et de drogues et à s’adonner très souvent à des orgies.
Charles Manson a une personnalité pour le moins glauque et effrayante. On apprend dans le premier épisode qu’il a été arrêté et a fait 8 ans de prison pour vol, viol et trafic de drogue.
Charles Manson est vu comme un Dieu vivant par sa communauté, il a une complète emprise sur toutes ces personnes.

Une histoire qui traîne un peu en longueur

Aquarius reste une série assez violente avec des scènes de viols, de violences physiques et de toutes sortes d’abus.

Pourtant, si l’on est attiré par la série (hormis pour David Duchovny…) c’est justement pour en savoir plus sur le personnage de Charles Manson et c’est là où j’ai quelques regrets durant cette première saison.

Aquarius, une saison 1 qui semblait prometteuse...
(Charles Manson avec Emma et Katie © Vivian Zink – NBC)

En effet, la narration de la série est scindée en deux. Au début, la storyline de Manson et celle de Sam et Brian ne font qu’une. Mais au fil des épisodes, la narration se divise en deux : avec d’un côté l’histoire de Manson et de sa secte hippie et de l’autre Sam et Brian qui résolvent d’autres affaires.

Brian est un agent sous couverture, infiltré dans la secte de Manson, très proche de l’un des piliers de ce dernier. Mais malheureusement ça ne suffit pas à garder l’intérêt du spectateur. Et pour cause, certaines affaires “à côté” traînent en longueur et n’apportent rien du tout à la narration.
Parfois même Manson n’apparaît pas ou très peu dans un épisode.

En bref,

Malgré la prestation impeccable de David Duchovny, et des personnages qui semblent travaillés, la série peine à garder le téléspectateur en haleine. La saison 1 d’Aquarius se transforme petit à petit en une série policière ordinaire avec un Charles Manson au deuxième plan.

On salue cependant le travail de la production de la série, avec de jolis plans serrés qui servent l’intrigue, des costumes et un univers qui reflètent au mieux les années 60.

La saison 1 d’Aquarius se termine cependant sur un cliff-hanger, donc à voir si la saison 2 arrive à relever le niveau.
On ne manquera pas de vous en faire un compte rendu !

En attendant, pour ceux qui ne connaîtraient pas Charles Manson, le vrai, on vous invite à vous renseigner un petit peu. Savoir à qui on a affaire peut donner un aperçu de l’univers dans lequel se plonge la série…

Aquarius, deux saisons (terminée), disponible sur Netflix.
Share This Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

4 × 2 =

Tapez votre recherche